Nous utilisons les cookies pour améliorer notre site et votre expérience de navigation. En continuant à parcourir le site, vous acceptez l'utilisation des cookies. Vous trouverez plus d'informations relatives à la confidentialité ici. Vous trouverez plus d'informations relatives à la confidentialité ici.

Accepter.

L’équipe de SPEEDLINE RACING aux

24 heures du Nürburgring

Date: 22. août 2019

Cette année encore, RONAL GROUP et son partenaire Pirelli ainsi qu'environ 150 collaborateurs volontaires se sont activés aux 24 heures de l'«enfer vert». Nos collègues ont endossé les rôles les plus divers.

Diverses tâches doivent être effectuées chaque année pour les 24 heures. Qu’il s’agisse de l’organisation de la tente, y compris la restauration dans le parc des coureurs, la gestion du pavillon avec les expositions, la création de contenus pour la communication et les médias, les conducteurs de navettes ou tous les postes au stand autour des véhicules, à travers son travail, chacun des volontaires apporte une contribution considérable à la réussite de toute l’équipe. Nous avons discuté avec trois des membres de SPEEDLINE RACING de cette année: Philipp (Lean Manager à Landau, Allemagne), Alexandra (créatrice Wheel Engineering à Härkingen, Suisse) et Santiago (assurance qualité à Teruel, Espagne). Tous les trois ont travaillé dans le thème des roues et des pneus aux stands.

Quelles étaient vos tâches sur place et dans quelles équipes étiez-vous? Avez-vous aimé votre domaine et qu’avez-vous fait en dehors de votre temps d’engagement?

Philipp: «Mon équipe et moi étions responsables des pneus au Z4 (pression des pneus, mesurer la température des pneus, etc.). Lors de l’arrêt au stand, j’ai apporté les pneus à la voiture et aidé les mécaniciens. Quand on avait le temps, on aidait les autres équipes. Comme notre voiture est tombée en panne, j’ai pu apporter mon aide pour certaines réparations dans la mesure de mes capacités. Avant le départ, on a eu beaucoup de temps pour examiner le circuit et voir d’autres stands et voitures. Après la fin du travail, c’était agréable de terminer la soirée ensemble autour d’un bon repas, avec de la musique en live et une bière froide.»

Alexandra: «J’étais aussi dans l’équipe roues et pneus du Zetti. Ma tâche était d’organiser et de gérer les jeux de pneus, de régler la pression voulue pour les jeux et de contrôler la température des pneus dans la tente de chauffage. Naturellement, il fallait laver les roues après chaque changement. Chaque membre d’équipe s’en est chargé avec plaisir, car c’était un super rafraîchissement par ce temps chaud. Je me suis beaucoup amusée, car j’ai pu être au cœur de l’action et m’occuper de roues/pneus. Que vouloir de plus! En dehors de mon temps d’engagement, j’ai regardé les qualifications des 30 plus rapides. J’ai aussi fait du shopping sur le Boulevard.»

Santiago: «J’étais aussi dans une équipe chargée des pneus. Mon travail consistait à contrôler la température et la pression des pneus au moment du changement des pneus au stand. Comme pour toutes les tâches liées aux pneus, il faut la réaliser de manière aussi précise et rapide que possible et l’on ressent la poussée d’adrénaline. Pour le temps libre, l’équipe SPEEDLINE RACING a organisé de nombreuses activités pour toutes les aides. Elles incluaient par exemple une excursion autour du circuit, ainsi qu’une rencontre avec un groupe qui avait établi un camp pour suivre la course. Ce groupe était vraiment super et nous a traités comme si nous en faisions partie.»

Avez-vous un ou plusieurs souvenirs particuliers de ces journées?

Philipp: «Tout le week-end a été particulier: les arrêts au stand, être aussi proche de l’action, tout ! Même plusieurs jours plus tard, on n’a pas encore tout assimilé. Ce qui m’a vraiment impressionné, c’était le travail d’équipe. Tout le monde s’est entraidé, a collaboré et s’est amusé.»

Alexandra: «Oui, le moment où le nouveau moteur intégré au Zetti a démarré et où il a enfin pu retourner sur le circuit après huit heures. La qualification des 30 plus rapides sur la section Hatzenbach est aussi toujours un temps fort pour moi. Cela donne la chair de poule de voir les plus rapides prendre le virage à quelques mètres les uns des autres.»

Santiago: «Je me souviens de deux moments très particuliers. Le premier a été le départ. Nous avons pu voir la ligne de départ de près et contempler tous les véhicules de course au plus près. Des véhicules fantastiques qu’on ne voit naturellement pas sur la route au quotidien. Le deuxième moment a été le passage de la ligne d’arrivée. Tous attendaient avec impatience l’arrivée de leurs équipes et les ont accueillis en agitant des drapeaux.»

Comment s’est passé la collaboration avec les autres participants sur place et qu’avez-vous pensé de votre participation à l’équipe SPEEDLINE RACING?

Philipp: «C’était agréable d’être avec l’équipe, car tout le monde s’est entraidé. À l’arrivée, on a vu que tout le monde était devenu une grande équipe, ou plutôt une «famille».»

Alexandra: «La collaboration entre tous les participants a été très décontractée. Même en cas de stress, tout le monde a eu une attitude normale et personne n’a haussé le ton. Même les professionnels de Walkenhorst ont toujours été très serviables et aimables. Naturellement, j’ai été fière de faire partie de l’équipe SPEEDLINE RACING et de pouvoir aider, d’être en plein milieu et pas seulement à côté!»

Santiago: «La collaboration s’est très bien passée! Tout le monde a toujours essayé de s’entraider et on a ressenti une bonne solidarité entre tous les participants. Naturellement, il y a aussi eu des moments de stress, mais nous parlons d’une course de 24h lors de laquelle les véhicules et les participants vont jusqu’à leurs limites pratiquement sans sommeil. Pour moi, ce fut un privilège de faire partie de l’équipe. Les membres de SPEEDLINE RACING ainsi que les personnes du stand (pilotes, propriétaires de véhicules…) nous ont traités comme des membres d’équipe à part entière.»

Quel est votre bilan global des 24 heures du Nürburgring 2019?

Philipp: «C’est l’une des expériences les plus belles de ma vie. J’ai fait connaissance avec tant de personnes, c’était vraiment super. Dans ces conditions, on découvre les gens mieux et différemment. Je trouve super que l’entreprise donne cette chance à ses collaborateurs et je suis fier de dire que je travaille chez RONAL GROUP.»

Alexandra: «C’est incroyable de voir que 150 personnes deviennent une unité en quelques jours, l’esprit d’équipe à l’état pur ! Malgré les nombreux caractères différents, tout le monde s’est très bien entendu, c’est incroyable.»

Santiago: «On fait connaissance avec des personnes d’autres usines avec lesquelles on crée de bonnes relations. On a aussi la possibilité de suivre l’une des courses les plus connues d’Allemagne du bord de la piste et de travailler au sein d’une équipe. On peut participer à de nombreuses activités et les membres de l’équipe SPEEDLINE RACING organisent tout de manière à ce qu’on se sente chez soi. C’est une expérience inoubliable que je recommande.»